Comment sortir de la fournaise ?

par | Croissance | 0 commentaires

LIRE

1 Corinthiens 10:13
Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

MÉDITER

Face à l’épreuve qui nous mène au bout de nous-mêmes, nous avons souvent recours à cette parole du Seigneur pour nous réconforter. Et ça marche, la plupart du temps. On se retrouve encouragé à persévérer, dans l’attente de la délivrance qui surgira telle la lumière au bout du tunnel…

Et il est là le hic : consciemment ou non, on s’attend à une réponse qui ira à l’opposé de notre souffrance, le remède qui viendra soulager la douleur, vaincre le mal pour ensuite laisser la place au bien-être général.

Mais qu’en est-il quand le “moyen d’en sortir” nous amène dans encore plus de souffrance ? La tentation est alors grande de céder à la colère, au ressentiment, de crier à l’injustice! Alors qu’on appelle à Dieu pour nous sortir du malheur, sa réponse semble parfois vouloir nous y plonger davantage. Pourquoi, Seigneur ?

  • Dans Genèse 16, Agar a dû fuir sa maîtresse Sarah qui la maltraitait et enceinte, elle s’est retrouvée seule dans le désert. Que lui a demandé Dieu ? De retourner au lieu de sa misère et d’obéir à sa maîtresse ! Dieu l’y a fait demeurer, le temps nécessaire, avant l’ultime départ et la bénédiction (grande descendance).
  • Dans Daniel chapitre 3, Shadrak, Méshak et Abed-Nego se sont injustement retrouvés prisonniers dans la fournaise. Mais plutôt que de les en sortir, Dieu les y a fait demeurer le temps nécessaire… Avant la délivrance miraculeuse.

Face aux situations difficiles que nous traversons, ce que Dieu permet comme moyen d’en sortir ne fait pas toujours de sens pour nous. Mais il est important de se rappeler que derrière ces exigences qui peuvent à première vue sembler injustes se cache un plan qui nous dépasse et le miracle d’une délivrance, d’une restauration qu’on n’espérait plus. La tentation serait le désir d’abandonner face à une situation qui nous fait souffrir et qui ne semble pas vouloir changer malgré nos efforts et nos prières. Le moyen d’en sortir, c’est la soumission au plan divin, l’obéissance et la persévérance même quand notre logique humaine nous encourage à la fuite. Le moyen d’en sortir peut aussi être le moyen par lequel Dieu nous transformera en profondeur, afin de nous faire réaliser que notre soumission à Sa volonté était la clé du changement pour lequel nous priions.

Le moyen d’en sortir peut être celui qui affûtera notre obéissance et notre dépendance à Dieu. Le moyen d’en sortir ne nous plaira pas toujours, mais il fera souvent de nous les participants aux miracles pour lesquels nous prions ardemment.

Frères et soeurs, avant de fuir ce mariage qui vous draine, ce travail qui vous exploite, ce ministère qui vous épuise, cette amitié à sens unique, cette église qui vous déçoit, vérifiez d’abord si Dieu n’attend pas de vous que vous demeuriez dans la fournaise. Et si oui, quelles leçons spirituelles veut-Il vous en faire tirer. Quel aspect de votre caractère veut-Il transformer? Quelles actions attend- Il de vous?

Dieu ne tente personne, mais Il peut permettre à la tentation de perdurer jusqu’à ce que nous en tirions les leçons nécessaires à notre croissance. Adopter au plus tôt la bonne perspective en atténuera les effets. Notre promptitude à oser un regard honnête sur nous-mêmes, à nous soumettre comme Christ à la volonté du Père quoi qu’il nous en coûte et à obéir aux directives de l’Esprit et aux commandements, est ce qui déterminera la durée de notre misère.

Et rappelons-nous que les transformations spirituelles les plus profondes seront également les plus coûteuses pour notre chair.

PRIER

Père éternel, Tes voies sont parfois difficiles, mais j’ai la foi qu’elles concourent à mon bien. Comme mon frère Christ à Gethsémané, je choisis de me soumettre à Ta volonté, car je sais qu’après la crucifixion vient la résurrection. Permets dans ma vie tout ce que Tu jugeras nécessaire à la réalisation du plan que Tu me destines. Je te le demande au nom précieux de Jésus. Amen.

À VOTRE TOUR

Êtes-vous prêts à payer le prix de la crucifixion pour le miracle que vous espérez?
Y a-t-il une chose que le Seigneur vous appelle à faire en ce moment, mais que vous ne cessez de procrastiner?
Ce pas de foi est très probablement la clé qui déverrouillera votre miracle. Rappelez-vous que Dieu vous précède en toutes choses et qu’Il récompense toujours le courage du coeur qui choisit de lui faire entièrement confiance.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.